Conso

Paris : un autocollant pour valoriser les commerces favorables au zéro déchet

©ZeroWasteParis

Déjà en place dans d'autres villes françaises, la démarche "Commerçants Zéro Déchet" débarque à Paris, et doit permettre de valoriser les petites enseignes acceptant les sacs à vrac et boites propres.

Et si cette nouvelle année était celle du passage au vrac ? Déjà en place à Strasbourg et Lyon, la démarche "Commerçants Zéro Déchet" s'installe en Ile-de-France, à l'initiative de Zero Waste Paris, antenne locale de l'ONG Zero Waste France. Touchant surtout de petites enseignes, elle consiste, pour les commerçants désireux de participer, à afficher sur leur vitrine un autocollant signalant qu'ils acceptent que les clients apportent leurs propres contenants réutilisables -sacs en tissu, bocaux, bouteilles en verre...-. « D’après nous, beaucoup de gens veulent adopter une démarche zéro déchet mais sont parfois hésitants, n’osant pas se présenter avec leur sac à pain ou leur bocal chez leur commerçant. Apposer cet autocollant, c'est indiquer aux gens qu'ils peuvent apporter leur propre contenant. C'est le niveau le plus élémentaire de la démarche », explique Damien Gugenheim, ambassadeur de l'opération en région parisienne.

Valoriser la réduction des déchets

Au-delà du système du vrac, la démarche doit aussi permettre, à plus grande échelle, de sensibiliser commerçants et consommateurs à une démarche zéro déchet -qui vise à réduire significativement sa production de déchets-, plus respectueuse de l'environnement. « La deuxième étape mais qui n'est pas imposée, c’est d’expliquer un peu la démarche aux autres clients, leur dire à quoi correspond cet autocollant, dire que c’est possible de mettre en place des pratiques différentes », détaille l'ambassadeur. « Les commerçants peuvent ensuite réfléchir à un système qui leur permettrait de réutiliser leurs contenants, puisque le nombre de cartons et d’emballages plastiques qu’ils utilisent est considérable. Par exemple ils peuvent mettre à disposition des clients les cagettes de leurs fournisseurs pour emporter leurs légumes. Il y a toute une démarche qui peut être imaginée ».

En parallèle, Zero Waste Paris propose des formations, destinées notamment aux clients soucieux de réduire leur production de déchets, mais aussi à ceux qui voudraient devenir ambassadeurs de la démarche auprès des commerçants franciliens. De leur côté, ces derniers peuvent aussi participer à des formations, exposant notamment les bénéfices écologiques et économiques de ce système. L'association rappelle d'ailleurs sur son site les chiffres de l'ADEME, révélant que 5 millions de tonnes d’emballages ménagers sont introduits chaque année en France. Une situation qui n'est pas sans impact sur l'environnement.

Une carte interactive pour trouver les « Commerçants Zéro Déchet »

Déjà prévue chez une centaine de commerçants d'Ile-de-France, la démarche devrait être amenée à se développer en 2018, espère l'association, même si elle se heurte toujours à certaines pratiques. « Les boulangers sont en général très réceptifs à l'opération », explique Damien Gugenheim. « Après, au niveau des boucheries et des poissonneries c'est un peu différent parce que ces commerces ne veulent pas mélanger les différents produits. Ils préfèrent également que les contenants soient en verre par exemple. Et puis ils y aussi certaines réticences liées à l'habitude et à l'image. Parfois, les emballages sont déjà préparés, les logos sont apparents... et cela peut demander plus de temps de traiter les clients quand ils font leur course en vrac ».

Pour les consommateurs qui voudraient trouver les commerces de proximité participant à l'opération, Zero Waste Paris a mis en place une carte interactive sur son site.