Le chiffre

Grandes surfaces : la lutte anti-gaspillage s'est imposée dans les stratégies

©cosca/Shutterstock

Deux ans après la loi anti-gaspillage, la pratique du don aux associations s'est largement répandue dans les grandes surfaces, selon une étude Ipsos pour Comerso.

Deux ans après la loi Garot, les grandes surfaces alimentaires ont pleinement « intégré les pratiques anti-gaspillage dans leur stratégie et dans la gestion du cycle de vie de leurs produits », selon le premier baromètre de la valorisation des invendus en grande distribution, établi par Comerso en partenariat avec Ipsos.

Dans le détail, l'étude révèle que 98% des acteurs de ce marché ont adopté des dispositifs pour favoriser une meilleure gestion des stocks et que 69% « mettent en place un recentrage des assortiments ». Sur un autre plan, 52% des magasins organisent des formations anti-gaspi pour leurs employés, tandis que 37% mènent des actions de sensibilisation auprès de leurs clients.

Du côté de la gestion des invendus, 93% des surfaces pratiquent le don aux associations, en raison principalement de la dimension sociale de la démarche (94%) ou pour des raisons financières (79%). En revanche, 55% d'entre elles ne donnent pas tous les jours, tandis que les produits frais sont régulièrement laissés à la marge. Enfin, si 60% des magasins déclarent avoir mis en place un tri bio-déchets, 10% seulement les valorisent.