id d'ailleurs

Angleterre : du papier peint qui produit de l’énergie

©Imperial College London

Après la peinture solaire et les stores intelligents, c’est au tour du papier peint de se mettre au vert. Mis au point par une équipe de chercheurs de l’Imperial College London, ce papier est constitué de micro algues sous forme de cyanobactéries. Une fois imprimées, les cyanobactéries, toujours vivantes, vont produire de l’énergie grâce à la photosynthèse. Un carré de papier de la taille d’une tablette numérique suffirait pour alimenter une LED ou une horloge.

Le papier est biodégradable, facile à poser et permettrait d’alimenter les objets connectés. Les chercheurs précisent que ces cellules photovoltaïques ne pourront pas produire d’énergie à grande échelle mais qu’elles « pourront être utilisées pour construire des systèmes d’alimentation électriques jetables et biodégradables. Leur faible puissance de sortie les rend plus adaptées aux appareils et aux applications nécessitant une faible quantité d’énergie, comme des systèmes de détection environnementaux et les biocapteurs ».