Dossier

Almere aux Pays-Bas : un ailleurs inspirant pour moins de déchets

©Falk Lademann

Dans la ville d’Almere aux Pays-Bas, la revalorisation d’objets est une priorité pour la municipalité. Une démarche pionnière.

A Almere, tout est possible : « Het kan in Almere». Telle est la devise de la ville. Cette commune de 200 000 habitants située à 30 minutes d’Amsterdam voit la vie en vert. D’ici à 2022, la ville s’est donnée pour mission de ne plus produire de déchets et de devenir neutre en énergie.

Pour atteindre ces objectifs, Almere a initié une politique ambitieuse de réemploi d’objets. Sa mesure phare : l’ouverture en janvier 2018 d’un « Upcycle Centre », financé par la commune. Après l’ouverture en 2015 d’un concept similaire près de Stockholm, cette « galerie marchande » d’objets revalorisés accueillera 120 000 visiteurs par an sur plus de 4000 m2. 

Du canapé au sac à main

Les habitants d’Almere pourront amener tous leurs objets inutiles dans ce centre. Textiles, matériaux de bricolage, meubles, électroménager… qu’ils soient obsolètes, cassés ou simplement désuets. L’essentiel est qu’ils ne finissent pas dans le circuit traditionnel des ordures ménagères. Et pas de limite de volume : réfrigérateurs, lits ou cuisinières sont tous les bienvenus.

Sur place, les biens sont récupérés par des start-ups. Sélectionnées pour leur capacité d’innovation, elles se chargent de valoriser ces objets suivant leur spécialité. Le cuir d’un vieux canapé servira à fabriquer des sacs à mains, des encadrements de portes deviendront un décor de théâtre. Ces objets upcyclés seront ensuite proposés à la vente au sein de l’« Upcycle Centre », ou directement à des professionnels.

Ce lieu ne se contentera pas de revaloriser et de vendre. Un espace éducatif dédié aux élèves de primaire et de collèges permettra de les sensibiliser à l’impact des déchets et à la revalorisation d’objets dans leur quotidien.

Dans un pays où près de 80 % des déchets sont recyclés, Almere fait figure de pionnière dans le domaine de l’upcycling. Depuis 2012, le conseil municipal a lancé plusieurs expériences dans la ville pour réduire les déchets des ménages. Il a par exemple embauché des salariés peu qualifiés pour réparer des vélos hors d’usage. Des recycleries ont été ouvertes pour récupérer et réutiliser les jouets et le matériel électronique, les tissus d’ameublement y ont été revalorisés pour un nouvel usage. Les déchets ont baissé drastiquement depuis 2012 selon la mairie, et les habitants se prennent au jeu.

Économie circulaire

Au-delà de l’ « Upcycle Centre », la municipalité d’Almere souhaite favoriser l’installation d’autres start-ups innovantes spécialisées dans la revalorisation. Objectif : généraliser ces pratiques à l’ensemble de la ville, développer une nouvelle économie circulaire et créer de l’emploi.

En plus de la revalorisation d’objets, Almere utilise ses déchets pour rénover l’espace public. En 2018, des bancs, routes et bâtiments seront construits pour la première fois à base de béton « vert », un mélange de béton usagé et d’algues provenant des plans d’eau de la ville. Grâce à ces nouvelles initiatives, Almere a toutes les chances de gagner son pari : devenir la ville la plus verte des Pays-Bas.

#TousActeurs
Investir

Fructi Euro Isr

L'OPCVM est un fonds nourricier du compartiment maître MIROVA EURO SUSTAINABLE EQUITY FUND de la SIC

Avec cette promesse, ID innove et permet de médiatiser des solutions accessibles à tous pour une société plus durable; un monde où s'informer revient à agir, où chaque information amène à des solutions concrètes. A vous de choisir !
A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.